Publié le 3 Septembre 2020

Taiji Quan (Taichi Chuan) à Caen

BIENVENUE A L'ECOLE BÀI LÓNG" (白龙)
Nouvelle Ecole d'Arts Martiaux Traditionnels Chinois dirigée par Alexis de Vigan



Taichi Chuan // "L'Art Martial Interne du Kungfu Wushu" par Georges Charles

Créé, selon la tradition, mais c'est également le cas pour le Hsing I et le Pa Kua, à partir des travaux d'un taoïste célèbre vivant entre le XVe et le XVIe siècle sur le Mont Wu Dang (Wu Tong), il fut structuré et codifié sous une première forme ancienne par Chen Wan Ting*, aux environ de 1650. La famille Chen conservera jalousement cette école secrète jusqu'au début de XIXè siècle. L'école CHEN est donc considérée comme la plus ancienne... et est malheureusement peu pratiquée. Elle conserve d'importantes attaches avec la tradition martiale.

Chen Chan Xing (1771-1853), descendant de Chen Wan Ting, fut le premier à rompre le secret familial en acceptant comme élève un domestique qui n'appartenant pas au clan familial: Yang Lu Chan (1789-1872)... ce dernier étudiait en secret la pratique de Chen... Découvert, il fut contraint de montrer ce qu'il savait faire...Etant passionné, il dépassait de loin la plupart des autres membres du clan Chen...Qui pratiquaient pour la plupart par habitude et sans conviction. Chen l'autorisa donc à suivre des cours...puis à monter une école à Pékin.

Yang Lu Chan créa donc une nouvelle méthode: L'école Yang... qui connut très vite un très grand succès... à tel point que Yang Lu Chan fut convié à enseigner à la cour impériale des Tsing.

Les trois fils de Yang Lu Chan, Yang Pan Hou (1837-1892), Yang Chen Hou (1839-1917), Yang Feng Hou continuèrent son oeuvre non sans développer des tendances propres à chacun d'entre eux... Sous l'influence de troisième fils de Yang Chen Hou, Yang Cheng Hou (1883-1936), le Tai Chi de la famille Yang se répandit dans toute la Chine sous la forme du "moyen  enchaînement" (Chong Chia Tsu ou Zhong Jiazi). La forme du Grand enchaînement (Tai Chia Tsu ou Da Jiazi), pratiquée par Yang Lu Chan, connue également sous le nom "d'ancienne école Yang" (Yang Lao Jia) se transmis avec moins de succès dans un cercle plus restreint.

En raison de sa popularité, le style Yang, particulièrement sous sa forme courte et récente (Yang Sin Jia) reste l'école la plus pratiquée en Chine et dans le monde. Des enchaînements dérivés de cette école, simplifiés pour une meilleure popularisation furent créés ces dernières années en République Populaire.

De ce fait il existe actuellement de nombreuses tendances du style Yang caracterisées par la longueur de l’enchaînement pouvant varier dans la proportion de 1 à 10.. Les formes courtes sont évidemment majoritaires. Cela est compréhensible si on considère le fait que le vieil enchaînement, enseigné notamment par le Maître Wang Yen Nien de Taiwan, ne comporte pas moins de 1044 mouvements !

Une des tendances de l'école Yang fut à l'origine d'une nouvelle forme dite école Wu. L'un des élèves de Yang Pan Hou, Chuan Yu (Quan You - 1843-1902), officier Mandchou attaché à la protection personnelle de la famille Impériale, adapta le "petit enchaînement" de la famille Yang à sa morphologie.
Sa position sociale lui permit de développer son style dans les plus hautes sphères de la société chinoise...et il choisit un pseudonyme chinois: Wu. Son fils, Wu Chien Chuan (Wu Jianquan 1870-1942), excellent pédagogue permit à ce nouveau style de trouver une audience populaire.
La forme originale comprenait 81 postures mais fut récemment abrégée en 37 postures divisées en 178 mouvements. La caractéristique de l'ecole Wu consiste dans des postures hautes où le torse s'incline fréquemment. L'aspect martial reste prépondérant. Le style Wu est le plus pratiqué après l'école Yang et connait une assez bonne popularité dans la diaspora chinoise.

L'école Chen, quant à elle, donna naissance à deux autres tendances... le style Hao ou Guo, créé par Hao Wei Shen (1849-1920), caractérisé par des mouvements amples et circulaires... et l'école Sun, crée par Sun Lu Tang (1877-1935). Sun connu sous le surnom de "Maitre aux trois paumes" à cause de sa grande maîtrise des trois Arts Internes adapta la forme Hao Wei Shen dans une enchaînement rapide et axé sur les utilisations de combat.

Il existe également plusieurs tendances plus restreintes comme l'école Lee, créée par Lee Ching Lin (1914-1966) et actuellement enseignée par Lee Ying Argn ou le Tai Chi de la Mante Religieuse ou de l'homme Ivre, plus proches des styles externes.


*Aussi écrit "Chen Wangting"
 

Extrait du livre "L'Art Interne du Kung fu Wushu" (Ed Sedirep) de Georges Charles
 

A savoir : Il n’existait aucun art de combat qui s’appelait Taiji Quan avant que Yang Luchan ait répandu son art martial à Pékin ; un art martial appelé « taiji Quan » commence à exister seulement avec l’enseignement de Yang Luchan vers 1870-80.

Voir les commentaires

Rédigé par 白龙 I Caen

Publié dans #Articles